Nouvelle recherche

Cette offre n'est plus disponible

Réduction d'un problème de poro-élasticité par le biais de techniques de bases réduites

IFP Energies nouvelles - Sciences et Technologies du Numérique

Localisation
Hauts-de-Seine
Début
entre aujourd'hui et avril 2021
Durée
5 mois
Indem.
Oui

IFP Energies nouvelles (IFPEN) est un acteur majeur de la recherche et de la formation dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement. De la recherche à l’industrie, l’innovation technologique est au cœur de son action, articulée autour de trois priorités stratégiques : mobilité durable, énergies nouvelles et hydrocarbures responsables.

Dans le cadre de la mission d’intérêt général confiée par les pouvoirs publics, IFPEN concentre ses efforts sur :

  • l’apport de solutions aux défis sociétaux de l’énergie et du climat, en favorisant la transition vers une mobilité durable et l’émergence d’un mix énergétique plus diversifié ;
  • la création de richesse et d’emplois, en soutenant l’activité économique française et européenne et la compétitivité des filières industrielles associées.

Partie intégrante d’IFPEN, l’école d’ingénieurs IFP School prépare les générations futures à relever ces défis.

Réduction d’un problème de poro-élasticité par le biais de techniques de bases réduites

Contexte

La simulation numérique est un outil important pour l’étude de scénarios de stockage souterrain de gaz (CO2 ou Hydrogène). Malheureusement les simulations dans ce domaine peuvent être coûteuses en temps de calcul. Ce coût devient prohibitif lorsque les simulateurs sont appelés de façon répétée au sein de workflows visant, par exemple, à calibrer les paramètres d’entrée du modèle à partir de mesures (sismiques ou aux puits) ou à effectuer une analyse de la sensibilité des sorties en fonction de ces paramètres.

La bonne réalisation de ces études nécessite donc de disposer de modèles simplifiés suffisamment prédictifs de façon à réduire le nombre d’appels aux codes de calculs tout en gardant un contrôle sur l’erreur d’approximation.

Les méthodes dites de bases réduites constituent une solution possible à ce type de réduction. Cette famille de méthodes a déjà démontré son efficacité dans de nombreux domaines. L’objet de ce stage est d’évaluer son intérêt potentiel pour le cas particulier du stockage du gaz.

Objectifs

Dans ce travail, nous considérerons le problème de la poro-élasticité utilisé pour quantifier les déformations du milieu poreux suite à des injections/productions successives de gaz dans le sous-sol.

Sur ce problème, nous évaluerons et comparerons différentes stratégies de construction de modèles réduits au moyen de bases réduites.

Cette étude pourra être réalisée grâce un simulateur poro-élastique parallèle et d’une librairie, implémentant les algorithmes classiquement utilisés pour la construction de modèles réduits, tous deux développés dans notre département. Le candidat sera amené à enrichir cette librairie de nouvelles méthodes identifiées au cours de sa revue bibiographique et à tester la réductibilité du problème pour différents jeux de paramètres.

Profil recherché

Ingénieur Grandes Écoles et/ou M2 Mathématiques Appliquées/Analyse Numérique.

  • Solides connaissances en calcul scientifique
  • Goût pour les applications et la programmation.
  • Une connaissance des langages Python et C++ est vivement souhaitée.

Cette offre n'est plus disponible

Contact

IFP Energies nouvelles - Sciences et Technologies du Numérique
Guillaume Enchéry
4 Avenue du Bois Préau, Rueil-Malmaison, France
Logo IFP Energies nouvelles - Sciences et Technologies du Numérique

Métiers

Le métier Data Analyst
Le Data Analyst occupe une place stratégique dans un monde de plus en plus numérique où la quantité de données…

Conseils

Pour que la vie d’étudiant ne rime pas avec parcours du combattant, retrouvez tous nos conseils stage / alternance / emploi