INTERVIEW DE MADAME ADELINE GIRAUD
Chargée de recrutement MAIF

La MAIF compte aujourd'hui plus de 2 millions de sociétaires. Pouvez-vous nous présenter l'activité du groupe (domaines d'intervention, implantations, chiffres clés) ? Quels sont vos projets de développement pour les prochaines années ?

Maif compte aujourd’hui plus de 7000 salariés répartis pour la plupart au siège à Niort mais également sur l’ensemble du territoire : en agences, en centres d’appels ou en centres de gestion. Nous sommes également le 1er assureur des Associations et collectivités et le deuxième assureur Garantie Accident de la Vie. Nous proposons des produits auto, habitation, santé et prévoyance, épargne et financement. Nous sommes reconnus pour la qualité de notre service client : nous avons le 1er prix de la relation clients depuis plus de 10 ans. 

Les conseillers commerciaux représentent 80% de vos recrutements, quels sont les différents métiers représentés ?

Nous recrutons des commerciaux vente à distance pour nos centres d’appels mais également des commerciaux pour nos agences, en contact direct avec la clientèle et pour notre pôle Associations et Collectivités. 

Quelles qualités attendez-vous des candidats qui se présentent à ces postes ?

Au-delà des compétences techniques pour lesquelles les nouveaux collaborateurs sont formés dès leur intégration sur le poste, nous attendons un certain nombre de compétences comportementales. Nous recherchons des gens motivés, dynamiques et enthousiastes à l’idée d’intégrer le poste et plus largement l’entreprise. Nous attendons également de bonnes aptitudes pour la vente, le relationnel client et le sens du service. Il est également important d’aimer le travail en équipe. Enfin, nous attendons des collaborateurs capables de représenter l’entreprise : bon sens de l’analyse, bon niveau d’expression et une capacité à synthétiser l’information et à s’adapter à l’interlocuteur.

Parmi ces profils commerciaux, quelle part accordez-vous aux étudiants (stage, alternance) et aux jeunes diplômés ?

Pour nous l’alternance et les stages sont une bonne voie d’intégration. Pour preuve, sur 831 recrutements réalisés en 2015, 475 concernaient la filière vente (agences et centres d’appel). Sur ces 475 recrutements, 132 étaient des postes en alternance et 11 des stages. Tous nos recrutements en centre d’appels sont ouverts aux jeunes diplômés.

Le stage et l'alternance sont-ils des points d'entrée privilégiés pour intégrer la MAIF ?

Il ne s’agit pas d’un point d’entrée privilégiés à la MAIF mais en effet les candidatures de nos stagiaires et de nos alternants sont étudiées avec attention lors d’opportunités à suivre.

Quelles sont les actions que vous mettez en place pour faire connaître les métiers commerciaux au sein de la MAIF ? 

Bien sûr il y a notre site « Maif recrutement » accessible désormais en « responsive design » sur les smartsphones et sur lequel nous diffusons toutes nos offres d’emplois ouvertes à l’externe et où vous pouvez trouver une présentation de l’entreprise et des témoignages video concernant l’alternance. Nous sommes également présents sur les réseaux sociaux tel que Facebook, et bientôt Viadeo et Linkedin. Nous travaillons également avec plusieurs jobboards et avec pôle emploi. Enfin, nous sommes présents sur des salons, notamment Initialis et Topfi en septembre et octobre prochain pour la région parisienne et Jobrencontre en province.

Est-il nécessaire de connaître le secteur de l'assurance pour postuler en tant que commercial à la MAIF ? Avez-vous une politique de formation interne pour vos nouvelles recrues ?

C’est évidemment un « plus » que d’avoir une première expérience dans le domaine banque/assurance mais ce n’est pas indispensable. Maif est reconnue pour la qualité des formations qu’elle propose aux nouveaux entrants. Chaque nouveau collaborateur suivra une formation de 6 semaines organisée par notre Université d’Entreprise durant laquelle il sera formé aux produits en assurance de manière large et plus spécifiquement à la gamme de produits Maif. Il sera également formé aux outils, notamment informatiques, qu’il utilisera dans le cadre de ses missions. Au-delà de ces 6 semaines de formations, le collaborateur sera suivi et accompagné au sein de la structure qu’il intégrera par son manager, par ses collègues et par des « référents techniques » en centres d’appel. 

Quelles sont les perspectives d'évolution au sein de votre entreprise pour les jeunes recrues ?

Intégrer une entreprise comme Maif offre beaucoup de perspectives d’évolution. La première étant de poursuivre son alternance par un CDD ou bien même un CDI. Entre 2013 et 2015, 15 collaborateurs en alternance se sont vus proposer un CDD et 20 autres un CDI. De la même façon nous avons gardé un certain nombre de stagiaires : 4 en CDD et 1 en CDI.

Avez-vous des conseils à donner aux étudiants pour faciliter leur insertion sur le marché du travail ?

Plusieurs éléments sont importants. Le premier étant de rédiger un bon CV (format informatique, sans faute d’orthographe, simple, clair et lisible, avec un titre pertinent). Il est important d’aller à l’essentiel et de mettre en valeur ce qui, dans le parcours, est pertinent par rapport au poste pour lequel le candidat se positionne. Il est indispensable également de bien préparer l’entretien avec des éléments de base :
- Pourquoi ai-je candidaté sur ce poste
- Qu’est-ce que je connais de l’entreprise ou pourquoi je veux travailler pour elle
- Quels sont mes atouts pour le poste/mes axes de progrès
- Donner du sens à son parcours et anticiper les éventuelles questions que le recruteur peut se poser (interruption dans le cv, changements de voie….)
En cas de retour négatif suite à un entretien, il est nécessaire de prendre la peine d’appeler le recruteur en lui demandant pourquoi ça n’a pas fonctionné et les points à travailler. Enfin, les étudiants ne doivent pas sous-estimer l’importance du réseau dans leur recherche d’emploi (professeurs, anciens tuteurs de stage, connaissances personnelles ou familiales….)