Synthèse de catalyseurs sulfures de métaux de transition pour l'hydrotraitement

Réf. R066-2

Stage - Chimie

Localisation : Rhône

Début : entre février et mars 2018
Durée : de 5 à 6 mois
Indem. : Oui

IFP Energies nouvelles - Lyon

IFP Energies nouvelles est un organisme public de recherche, d’innovation industrielle et de formation intervenant dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement. Sa mission est d'apporter aux acteurs publics et à l'industrie des technologies performantes, économiques, propres et durables pour relever les trois grands défis sociétaux du 21e siècle : changement climatique et impacts environnementaux, diversification énergétique et gestion des ressources en eau. Son expertise est internationalement reconnue.

IFP Energies nouvelles poursuit 5 priorités stratégiques, indissociables et complémentaires dans l'accomplissement de sa mission d’intérêt général :

  • Produire à partir de sources renouvelables des carburants, des intermédiaires chimiques et de l'énergie
  • Produire de l’énergie en réduisant l’impact sur l’environnement
  • Développer des transports économes et à faible impact environnemental
  • Produire à partir de ressources fossiles des carburants et intermédiaires chimiques à faible impact environnemental
  • Proposer des technologies respectueuses de l'environnement et repousser les limites actuelles des réserves d'hydrocarbures

Son école d'ingénieurs, partie intégrante d'IFP Energies nouvelles, prépare les générations futures à relever ces défis.

Synthèse de catalyseurs sulfures de métaux de transition pour l’hydrotraitement

Contexte du projet

Ce stage s’inscrit dans le contexte des recherches menées sur l’amélioration des performances catalytiques des catalyseurs d’hydrotraitements largement utilisés dans le domaine du raffinage.

Description du projet

L’axe de recherche proposé consiste à explorer de nouvelles voies de synthèses susceptibles d’améliorer les performances des catalyseurs constitués de nanoparticules sous forme de feuillets de Co(Ni)MoS2 supportés sur alumine, composition classique pour les réactions d’Hydrotraitements. Néanmoins, un potentiel d’amélioration important existe pour ces catalyseurs hétérogènes dans la mesure où certaines caractéristiques de ces nanoparticules, qui sont les centres actifs, peuvent être largement optimisées.

Ainsi, l’organisation spatiale des feuillets dans la porosité, la distance qui les sépare sont des exemples de paramètres difficilement maitrisables par les synthèses traditionnelles et qui pourraient impacter la réponse catalytique. Inspiré de travaux de la littérature dans le domaine de l’électrocatalyse ou encore la tribologie, le travail de recherches consistera à évaluer l’influence de la présence de polymères organiques ayant une affinité particulière avec les feuillets de sulfures et susceptibles de moduler leur espacement par intercalation.

Ces travaux de synthèses seront complétés par des caractérisations physico-chimiques (FX, XPS, Microscopie Electronique) et les tests catalytiques en HDT permettront de relier ces propriétés structurales avec les performances catalytiques.

Profil recherché

Ecole Ingénieur Chimie, Généraliste, INSA, Université Master Chimie, Catalyse, Matériaux

Ecole(s), Formation(s) souhaitée(s)

Ecoles Chimie, INSA, Universités Master Catalyse, Matériaux

Contact

IFP Energies nouvelles - Lyon
Denis UZIO
Rond-point de l'échangeur de Solaize - BP 3
69360 Solaize
Logo IFP Energies nouvelles - Lyon

Nouvelle recherche