Construction d'une souche plateforme pour la chimie biosourcée

Réf. R0720R-02-2017

Stage - Biologie

Localisation : Hauts-de-Seine

Début : entre janvier et mars 2018
Durée : 6 mois
Indem. : Oui

IFP Energies nouvelles

IFP Energies nouvelles est un organisme public de recherche, d’innovation industrielle et de formation intervenant dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement. Sa mission est d'apporter aux acteurs publics et à l'industrie des technologies performantes, économiques, propres et durables pour relever les trois grands défis sociétaux du 21e siècle : changement climatique et impacts environnementaux, diversification énergétique et gestion des ressources en eau. Son expertise est internationalement reconnue.

IFP Energies nouvelles poursuit 5 priorités stratégiques, indissociables et complémentaires dans l'accomplissement de sa mission d’intérêt général :

  • Produire à partir de sources renouvelables des carburants, des intermédiaires chimiques et de l'énergie
  • Produire de l’énergie en réduisant l’impact sur l’environnement
  • Développer des transports économes et à faible impact environnemental
  • Produire à partir de ressources fossiles des carburants et intermédiaires chimiques à faible impact environnemental
  • Proposer des technologies respectueuses de l'environnement et repousser les limites actuelles des réserves d'hydrocarbures

Son école d'ingénieurs, partie intégrante d'IFP Energies nouvelles, prépare les générations futures à relever ces défis.

Construction d’une souche plateforme pour la chimie biosourcée

Contexte et objectifs du stage

IFP Energies nouvelles (IFPEN) est un organisme public, acteur majeur de la recherche et de la formation dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement. Pour proposer des alternatives aux hydrocarbures, IFPEN développe de nouveaux procédés pour produire des biocarburants et des intermédiaires chimiques à partir de biomasse lignocellulosique. Une partie de ces efforts est consacrée à la déconstruction de la biomasse, notamment au procédé biotechnologique de production de cellulases par un champignon filamenteux. Une autre partie est consacrée à la chimie biosourcée, pour produire à partir de biomasse des molécules d’intérêt pour l’industrie chimique, notamment par voie biologique.

Plus récemment, un focus est porté sur la biologie synthétique, avec l’objectif de construire de nouvelles voies métaboliques, permettant d’accéder à des composés d’intérêt jusqu’alors inédits en biologie. Ceci peut se faire en jouant sur la biodiversité et sur la promiscuité des enzymes. Pour cela, il est nécessaire de disposer d’une souche plateforme, capable de surproduire le précurseur de la voie métabolique, et au sein de laquelle pourront être testées différentes combinaisons des enzymes d’intérêt, de manière à identifier la voie métabolique complète la plus active in vivo. Un produit cible et une voie métabolique de synthèse ont été identifiés dans un projet interne, l’objectif du stage sera de faire le design et de construire une souche recombinante capable de surproduire le précurseur d’intérêt.

Dans ce cadre, le stagiaire devra s’appuyer sur ses connaissances en biologie moléculaire mais aussi sur la bibliographie existante, afin de mettre en place les modifications génétiques souhaitées et de construire la souche plateforme désirée. Il devra élaborer des stratégies d’insertion et/ou de délétion de gènes, travailler sur la mise au point de cribles de sélection, puis cultiver les souches obtenues pour évaluer leurs performances en termes de surproduction du métabolite souhaité.

Profil et compétences recherchées

Le candidat idéal sera :

  • motivé par la recherche et le travail en laboratoire ;
  • doté de bonnes connaissances théoriques et pratiques en biologie moléculaire.

On appréciera :

  • une expérience en manipulation génétique et microbiologie ;
  • un esprit critique et une curiosité intellectuelle ;
  • une autonomie et une capacité d’adaptation.

Conditions du stage

  • Stage de Master 2, ou dernière année d'école d'ingénieur.
  • Durée : environ 6 mois, avec début au 1er trimestre 2018.
  • Lieu : IFP Energies nouvelles, 1-4 Avenue de Bois-Préau, Rueil-Malmaison; à 40 minutes du centre de Paris (RER A, branche St Germain en Laye).
  • Rémunération : 900€ brut mensuel.

Contact

IFP Energies nouvelles
Hughes MATHIS
1&4, avenue de Bois-Preau
92852 Rueil-Malmaison cedex
Logo IFP Energies nouvelles

Nouvelle recherche