Elaboration d’un modèle de charge électrique des particules contenues dans les gaz d’échappement des moteurs thermiques

Réf. R1050S/2017/n° 5

Stage - Physique et Analyse

Localisation : Rhône

Début : entre mars et mai 2017
Durée : 5 mois
Indem. : À définir

IFP Energies nouvelles - Lyon

IFP Energies nouvelles est un organisme public de recherche, d’innovation industrielle et de formation intervenant dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement. Sa mission est d'apporter aux acteurs publics et à l'industrie des technologies performantes, économiques, propres et durables pour relever les trois grands défis sociétaux du 21e siècle : changement climatique et impacts environnementaux, diversification énergétique et gestion des ressources en eau. Son expertise est internationalement reconnue.

IFP Energies nouvelles poursuit 5 priorités stratégiques, indissociables et complémentaires dans l'accomplissement de sa mission d’intérêt général :

  • Produire à partir de sources renouvelables des carburants, des intermédiaires chimiques et de l'énergie
  • Produire de l’énergie en réduisant l’impact sur l’environnement
  • Développer des transports économes et à faible impact environnemental
  • Produire à partir de ressources fossiles des carburants et intermédiaires chimiques à faible impact environnemental
  • Proposer des technologies respectueuses de l'environnement et repousser les limites actuelles des réserves d'hydrocarbures

Son école d'ingénieurs, partie intégrante d'IFP Energies nouvelles, prépare les générations futures à relever ces défis.

Elaboration d’un modèle de charge électrique des particules contenues dans les gaz d’échappement des moteurs thermiques

Description du sujet :

Le phénomène de captation des aérosols est le résultat d’une interaction complexe entre plusieurs phénomènes physiques tels que les phénomènes aérodynamiques, électrostatiques et thermiques. Ils interviennent en particulier sur les systèmes de filtres électrostatiques et sur les capteurs de particules destinés à des applications de diagnostics OBD pour véhicules routiers.

Ce stage s’intéressera plus particulièrement au phénomène d’électrophorèse qui favorise le processus de captation via une interaction électrostatique entre les particules chargées électriquement de l’aérosol et les électrodes du système de captation.

L’objectif de ce travail sera de construire des modèles de charges électriques des particules contenues dans l’aérosol en fonction de leur taille, de leur nature (liquide, solide, semi-volatile), mais également en fonction de leur forme : le modèle le plus simple prendra comme hypothèse une forme sphérique des particules, tandis que des modèles plus élaborés feront intervenir des paramètres tels que longueur de chaîne ou encore la dimension fractale pour prendre en compte la morphologie des agglomérats.

Les modèles développés dans le cadre de ce stage seront ensuite intégrés dans un modèle plus global développé sous Fluent en faisant appel au module de magnéto-hydro-dynamique (MHD).

Pour parvenir à cet objectif, le stagiaire devra s’appuyer d’une part sur une étude bibliographique et d’autre part sur des résultats expérimentaux obtenus par ailleurs afin de prendre en compte les phénomènes physiques les plus pertinents pour les intégrer dans ses modèles.

Profil recherché :

Ingénieur généraliste en dernière année d’école d’ingénieur ou universitaire en Master 2.

  • Bonne connaissance en sciences physiques / programmation scientifique / simulation numérique / logiciel Fluent (une connaissance du module MHD serait appréciée).

Renseignements pratiques :
Durée de stage : 5 à 6 mois
Période souhaitée : A partir de mars 2017
Le stage se déroulera à l'IFP Energies nouvelles à Solaize.
Une indemnité mensuelle sera versée au stagiaire (si non rémunéré par ailleurs).

Cette offre n'est plus disponible

Contact

IFP Energies nouvelles - Lyon
Stéphane ZINOLA
Rond-point de l'échangeur de Solaize - BP 3
69360 Solaize
Logo IFP Energies nouvelles - Lyon

Nouvelle recherche