Politique de l'écriture et responsabilité auctorielle chez George Orwell
Bernard Gensane
Thèse publié en 2000 - 1012 pages


Résumé

Avec cette thèse, nous pensons avoir fait avancer la réflexion sur Orwell de trois manières :

- en essayant de déterminer pourquoi Orwell écrivait, comment il a laissé en lui se forger un destin parce qu'il se voulait avant tout le défenseur d'un univers moral, sain, amical et sans peur. En tentant de déterminer pourquoi Blair voulut écrire, c'est à dire mettre une plume dans la main d'Eric, et écrire quelque chose, c'est à dire devenir Orwell grâce à l'écriture.

- en débusquant "Orwell" par rapport à Orwell, en montrant que Blair ne s'est pas fondu dans un moule mais que le masque était un repoussé martelé du dedans par de grands coups frappés par la volonté de toute une vie, que ce masque était l'enveloppe de son discours. Nous avons posé qu'Orwell n'a jamais consciemment cessé de se narrer en tant qu'acteur et de s'énoncer en tant que narrateur. Nous avons voulu montrer quand et pourquoi il se dissimulait derrière son masque, le déplaçait, esquivait le lieu de l'énonciation.

- en empruntant les voies de la voix d'Orwell-et les voix de sa voie-en particulier dans les premières ?uvres, que l'on pourrait qualifier de formation, mais qui, de toute façon, furent élaborées en pleine conscience par un auteur remarquablement maître de ses choix et pleinement lucide quant à la portée esthétique et didactique de ce qu'il écrivait .

Nous vous rappelons que le téléchargement des travaux (mémoires et thèses) présentés sur le site iQuesta.com est destiné à un usage strictement privé. Toute reproduction desdits travaux pour un usage autre que privé effectuée sans le consentement de l'auteur constitue une contrefaçon susceptible d'entraîner des sanctions à votre encontre (articles L.122-4, L.122-5, L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle).

Contact

Bernard Gensane

Université de Nantes
n/a