L'industrie cosmétique et la tendance bio.
Hélène Traoré
Mémoire publié en 2006 - 15 pages


Résumé

Dans le cadre de mon activité au sein du Groupe Gillette France, j?ai acquis des connaissances et une vision du secteur des produits de soin et cosmétiques diffusés en GMS.

Lorsque la polémique sur les composants chimiques a éclaté, j?ai décidé de m?intéresser à cette question en me demandant si dans une moindre mesure, j?allais dans un futur proche être impactée. Les substances chimiques sont soupçonnées d?effets néfastes sur la santé et ont été dénoncées au travers du livre devenu un « best seller » la Vérité sur les Cosmétiques de Rita Stiens grâce à l?émission Envoyé Spécial, diffusée sur France 2 fin 2005. Enfin, la dernière raison est mon intérêt et ma conviction personnelle que le marché de la cosmétique bio est un secteur porteur qu?il faut déloger de la perception désuète, confidentielle et onéreuse qu?en ont les consommateurs.

L?observation terrain a joué un rôle clef puisque j?ai constaté, depuis peu, l?émergence de nouvelles marques en linéaire. Elles se sont repositionnées ou positionnées sur un marché de niche : la cosmétique naturelle en opposition avec la cosmétique dite traditionnelle que je défends dans mon activité. Certaines marques dites « naturelles » existantes ont bénéficié de cette tendance jusque dans les rayons du circuit alimentaire de la Grande et Moyenne Surface (GMS), s?accordant ainsi une visibilité et accessibilité maximales. Il existe indéniablement une tendance de fond axée sur le bien-être que les grands industriels, figures de proie du marché, ont intégré dans leur stratégie de développement et on verra de quelle manière.

De la Grande Surface Alimentaire (circuit food) au circuit très sélectif, dans quelle mesure, les Industries cosmétiques, prennent-elles en considération l?irruption de cette tendance « du Naturel » sur le marché ?
Comment une marque dite naturelle sous labellisation AB, peut-elle arriver à se développer sans trahir les préceptes d?une agriculture contrôlée et de diffusion sélective par essence ?

Afin de comprendre l?impact que peuvent avoir les substances chimiques sur le marché des cosmétiques, nous aborderons dans un premier temps, dans sa globalité, puis dans sa spécificité, le marché mondial, européen et national puis nous évoquerons les acteurs et les canaux de distribution existants.
Nous vous rappelons que le téléchargement des travaux (mémoires et thèses) présentés sur le site iQuesta.com est destiné à un usage strictement privé. Toute reproduction desdits travaux pour un usage autre que privé effectuée sans le consentement de l'auteur constitue une contrefaçon susceptible d'entraîner des sanctions à votre encontre (articles L.122-4, L.122-5, L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle).

Contact

Hélène Traoré

Toulouse Business School
n/a