Le traitement du temps dans les adaptations cinématographiques de Madame Bovary
Aimée LE ROUX
Mémoire publié en 2011 - 85 pages


Résumé

LA TEMPORALITE DANS QUATRE ADAPTATIONS DE MADAME BOVARY, REALISEES PAR JEAN RENOIR, VINCENTE MINNELLI, CLAUDE CHABROL ET MANOEL DE OLIVEIRA.

Dans le travail de l?adaptation, il s'agit de créer un récit cinématographique à partir du récit littéraire. Mais il paraît impossible d'adapter Madame Bovary sans se soucier de son squelette, soit sa temporalité, élément fondamental et constructeur. Créer un nouveau traitement du temps, purement cinématographique, serait l' « instruction » primordiale à toute adaptation de ce roman. Qu'en est-il dans les films ? Comment se servent-ils de cette même structure temporelle ? Dans le roman, ce squelette a la fonction de créer un rythme, une alternance entre dilatation et accélération du temps. Les films aussi s'inventent un rythme, une dynamique du récit qui leur est propre, mais comment fonctionnent-ils ? Si les films créent leur propre rythmique, ne s'éloignent-ils pas du roman, et ne deviennent-ils pas ainsi indépendants ?

Dans un premier temps, il sera question d'analyser les points communs et les différences entre les quatre adaptations d'origine selon les trois notions de la narratologie qui sont, d'après Gérard Genette, l'ordre, la fréquence et la durée. Si l'ordre établit la chronologie du récit, la fréquence régit les possibles répétitions diégétiques, et la durée s'occupe de l'allongement et de l'abréviation du temps, soit du rapport entre le temps de la diégèse et celui de la projection.

Dans un second temps sera analysée la durée comme créatrice de rythme, rythme qui est lui-même créé par des moyens purement cinématographiques tels le montage ou la voix off. On s'interrogera sur la manière dont ils continuent d'affilier les films au roman, ou bien s'ils les aident à gagner en autonomie.

Enfin, le dernier chapitre tentera de démontrer si les adaptations peuvent acquérir leur totale indépendance grâce à leur remise en contexte, historique et culturelle. Les réalisateurs sont avant tout lecteurs du roman, et toute lecture n'est-elle pas, dès le départ, une interprétation reflétant la personnalité et la sensibilité de chacun ?
Nous vous rappelons que le téléchargement des travaux (mémoires et thèses) présentés sur le site iQuesta.com est destiné à un usage strictement privé. Toute reproduction desdits travaux pour un usage autre que privé effectuée sans le consentement de l'auteur constitue une contrefaçon susceptible d'entraîner des sanctions à votre encontre (articles L.122-4, L.122-5, L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle).

Contact

Aimée LE ROUX

Université Paris Ouest Nanterre La Défense
n/a