Du cabaret berlinois à Cabaret : études de la mise en scène d'Harold Prince et de l'adaptation cinématographique de Bob Fosse.
Mémoire publié en 2009 - 100 pages


Résumé

Espace de rêve ou de cauchemar, imagerie de la décadence ou exutoire, lieu de contestation ou de divertissement, le cabaret berlinois restera à jamais ancré dans la mémoire weimarienne. La comédie musicale Cabaret a tenté de s’approprier ce lieu pittoresque et de nous en faire part tant sur scène qu’à l’écran. Les versions de Cabaret sont multiples, nous ne pouvons toutes les aborder. C’est pourquoi nous nous pencherons essentiellement sur deux versions : d’une part celle d’Harold Prince qui est le créateur du concept et d’autre part, celle de Bob Fosse qui l’a portée sur les écrans.

Dans un premier temps, notre étude portera sur une approche historique des cabarets berlinois, ce qui nous permettra de définir plus précisément leur singularité. Nous pourrons en dégager les agents essentiels, leur importance et la place qu’ils occupaient dans la société berlinoise sous la République de Weimar.

Dans un second temps, nous parcourrons les passages du roman Adieu à Berlin de Christopher Isherwood qui ont intéressé les auteurs dans la rédaction des diverses trames narratives. Ce roman est le matériau de base, la source d’inspiration. S’y attarder nous permettra de mieux cerner les thèmes abordés et l’impact qu’ils ont eu dans la création.

Le troisième chapitre sera consacré à la version scénique de la comédie musicale Cabaret réalisée par Harold Prince. Nous nous interrogerons sur la façon dont y est représenté le cabaret berlinois, sur les raisons de ce choix de mise en scène ainsi que sur la manière dont les différentes disciplines artistiques participent à sa concrétisation.

Dans le quatrième et dernier chapitre, le même processus de travail sera effectué avec la version cinématographique de Cabaret réalisée par Bob Fosse. Une double réflexion s’impose quant aux apports de l’outil cinématographique et quant à l’impact de cette comédie musicale sur l’histoire du cinéma.
Nous vous rappelons que le téléchargement des travaux (mémoires et thèses) présentés sur le site iQuesta.com est destiné à un usage strictement privé. Toute reproduction desdits travaux pour un usage autre que privé effectuée sans le consentement de l'auteur constitue une contrefaçon susceptible d'entraîner des sanctions à votre encontre (articles L.122-4, L.122-5, L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle).