Contributions instrumentales et théoriques à l'héliosismologie
Thierry Appourchaux
Mémoire publié en 2000 - 157 pages


Résumé

Pourquoi étudier le Soleil?
Le Soleil est source de vie. De tous temps, l'astre qui nous fournit la vie nous a intrigue. On le retrouve dans nos aliments, et l'on ne peut imaginer que des soleils artificiels soient capables de subvenir à nos besoins, ou d'aider à produire du bon vin !

Depuis des milliers d'années, la nourriture dont nous dépendons a été liée à l'apparition régulière du Soleil; il en devint une divinité. Les Egyptiens l'appelait Râ, les Mayas Ah-Kin, les celtes Lug, les grecs Phobos. La disparition du Soleil au cours des éclipses apportait le spectre de la nuit éternelle synonyme de châtiment divin. Les incantations des shamans évoluèrent lentementvers des réactions plus prévisibles. Le sorcier-astronome des Mayas établissait le calendrier des saisons, et donnait les dates de production du maïs. Les prédictions des éclipses pouvaient alors être utilisées pour des fins plus politiques.

Avec l'avènement du Christianisme, le Soleil disparut de nos panthéons modernes, tout au moins dans le Vieux Monde. Au XVIème siècle, l'astre solaire perdit de sa superbe lorsque l'on trouva les premières imperfections à sa surface: les taches. Cela n'empêcha pas Louis XIV au siècle suivant d'utiliser la symbolique solaire pour se faire appeler le Roy Soleyl. Ce n'est pas par hasard non plus que ce siècle s'appela le siècle des Lumières.

Avec la découverte des premières taches solaires commencèrent les études systématiques de la surface de l'astre solaire. Ces observations permirent de mettre à jour le cycle de 11 ans de l'activité solaire qui est encore inexpliqué à l'aube du troisième millénaire. Au cours du XXième siècle, le Soleil fut de nouveau placé au rang de divinité incontournable surtout pour ses capacités colorantes et moralement bienfaisantes. Au cours de ce siècle, le Soleil fut de plus en plus étudié et permit à denombreux astrophysiciens de l'utiliser pour vérifier leurs théories.

De nombreux développements techniques sont à mettre à l'actif de la physique solaire. Par exemple, la première fusée lancée en 1945 par les Américains pour faire de l'astronomie, le fut pour étudier le spectre solaire. Jusqu'en 1962, il n'était pas possible d'imaginer que l'on puisse connaitre indirectement la structure de l'intérieur du Soleil. C'est ce que permet ce nouvel outil qu'est l'héliosismologie et que je me propose de vous faire connaître dans le chapitre suivant. En espérant que ce nouvel outil, dans un siècle prochain, nous ouvrira le coeur des étoiles.

Nous vous rappelons que le téléchargement des travaux (mémoires et thèses) présentés sur le site iQuesta.com est destiné à un usage strictement privé. Toute reproduction desdits travaux pour un usage autre que privé effectuée sans le consentement de l'auteur constitue une contrefaçon susceptible d'entraîner des sanctions à votre encontre (articles L.122-4, L.122-5, L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle).

Contact

Thierry Appourchaux

Université Nice Sophia Antipolis
n/a