Conséquence de la non fiabilité des informations comptables sur les pratiques d'investissement : quelles démarches effectuer pour évaluer un investissement portant sur une entreprise cotée ?
Jean-Michel Manceau
Mémoire publié en 2003 - 103 pages


Résumé

Les récents exemples qu'offrent les sociétés telles que Worldcom, Xerox ou Enron, sur lesquelles s'appuient le raisonnement de ce mémoire, soulèvent la question de la validité des informations comptables et financières, fondement de la décision d'investissement, qui, par nature, exige une forte rentabilité des capitaux investis.

Les conséquences qui en découlent sont nombreuses tant pour les entreprises cotées que pour les investisseurs. Le marché et les investisseurs ont conduit les dirigeants de sociétés comme Enron à des recours frauduleux et à l'exercice de la comptabilité dite " créative " afin d'orienter positivement leur notation et le cours de leurs actions pour éviter les sanctions du marché: dévaluation du titre.

Dans un tel contexte, comment l'investisseur peut-il trouver des actions de bonne qualité en s'étant assuré d'avoir une information comptable et financière digne de confiance, c'est à dire fiable et vérifiable.

Ainsi, c'est l'ensemble de l'analyse fondamentale d'entreprises, se basant sur ces informations, qui est remise en cause. La technique d'évaluation d'un investissement à travers les données financières de l'entreprise est questionnée au profit de l'étude de la dynamique de marché.

La conception de ce mémoire s'est tout d'abord basée sur les conséquences et les modifications apportées au marché, dans un sens global, depuis l'affaire d'Enron. Ce rapport a donc débuté par l'analyse de l'environnement boursier et des influences sur l'entreprise cotée en bourse. Cette description offre une compréhension des motifs poussant la comptabilité dite " créative " à exister.

Ensuite, cette étude s'est logiquement orientée vers l'information comptable, son élaboration, son utilisation et ses limites illustrées par l'exemple d'Enron. Un tableau est dressé des moyens financiers et comptables dont disposent l'investisseur et des opérations couramment pratiquées par les entreprises pour fausser l'utilité de ces outils.

Enfin, il restait à présenter les alternatives d'investissement palliant ces défauts, n'analysant plus l'entreprise cotée selon ses informations comptables, mais à l'aide des dynamiques de marché inhérente à son fonctionnement.

L'analyse du marché connaît un fort développement à travers les nouvelles régulations économiques, mais il ne faut pas pour autant négliger les autorités légales qui renforcent la fiabilité des informations comptables par l'élaboration d'un renforcement de règles (IFRS, Gouvernance d'entreprise et contrôle interne, loi sur la sécurité financière). Cependant, on peut se demander selon quels principes les investisseurs vont-ils maintenant placer leur liquidité. Un principe financier ou bien un principe social et environnemental.
Nous vous rappelons que le téléchargement des travaux (mémoires et thèses) présentés sur le site iQuesta.com est destiné à un usage strictement privé. Toute reproduction desdits travaux pour un usage autre que privé effectuée sans le consentement de l'auteur constitue une contrefaçon susceptible d'entraîner des sanctions à votre encontre (articles L.122-4, L.122-5, L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle).

Contact

Jean-Michel Manceau

Institut de Préparation à l'Administration et à la Gestion
n/a